Visiter la Birmanie tout en se souciant de son environnement naturel

Dans l’Asie du Sud-Est, la Birmanie regroupe plus de 100 groupes ethniques. Elle partage des frontières avec l’Inde, le Bangladesh, la Chine, la Thaïlande et le Laos. Le pays abrite des trésors naturels et culturels d’une valeur inestimable.

Toutefois, pour un séjour particulier, les touristes ont l’occasion d’y participer à un voyage écologique. Ainsi, ils contribueront à la protection de l’environnement ou encore à la reforestation du territoire.

Partir à la découverte des nombreuses pagodes du royaume de Pagan

Une fois au pays, le royaume de Pagan constitue sans aucun doute une destination à privilégier. Bagan est, en fait, un vaste site archéologique bouddhique d’environ 50 km². Il demeure dans la région du Mandalay, dans la plaine centrale de la Birmanie, sur la rive gauche de l’Irrawaddy. L’endroit abrite pas moins de 2 800 temples ou pagodes hindous ou bouddhistes. Il s’agit sûrement du plus grand patrimoine du Myanmar. Au cours de l’histoire, il a été fortement touché par un gros tremblement de terre en 1975. Ainsi, les touristes apercevront certainement des bâtiments rénovés. Toutefois, le lieu est généralement en bon état. En ce qui concerne les activités praticables dans le royaume, les voyageurs ne s’ennuieront pas. Ils pourront visiter la place en montgolfière ou à vélo. Par ailleurs, Bagan propose de beaux levers et couchers de soleil. Les explorateurs y passeront d’inoubliables moments pleins de découvertes.

À l’assaut de Rangoun, une ville birmane pleine de merveilles

Après l’éminent royaume de Pagan, les touristes se rueront forcément à Rangoun. Il s’agit de la plus grande ville de la Birmanie. Elle se distingue par son paysage urbain où se côtoient une architecture britannique, des immeubles modernes et des pagodes bouddhistes. La fameuse pagode de Shwedagon figure parmi les incontournables. Chaque année, elle accueille bon nombre de pèlerins. Les pagodes Botataung et Sule, quant à elles, abritent de reliques bouddhistes.

Ceux qui veulent en savoir plus sur la religion locale se presseront de les observer. Pour un véritable voyage écologique, il est conseillé de faire un tour dans les espaces verts de la contrée. Tel est le cas du parc du peuple doté de fontaines et de jardin de fleurs. En outre, les voyageurs se procureront des objets en guise de souvenir au marché de Bogyoke Aung San. Ce dernier regorge de stands vendant des sculptures et des antiquités.

Explorer Mandalay et ses endroits magnifiques pour bien achever l’aventure

Pour clore en beauté le séjour, Mandalay constitue une destination idéale. Cette ville du nord de la Birmanie se trouve sur le fleuve Irrawaddy. Autrefois, c’était la capitale royale. D’ailleurs, elle héberge le palais restauré de Mandalay qui date de la dynastie Konbaung. Du haut de la colline de Mandalay Hill, les touristes profiteront d’une belle vue sur la cité. Pour y accéder, un escalier couvert mène directement vers ce sommet. Au pied de cette même colline, il y a la pagode Kuthodaw. Celle-ci renferme des plaques de marbre où des textes bouddhistes sont inscrits. À proximité, les voyageurs apercevront également le monastère Shwenandaw. Il s’agit d’un lieu sacré hébergeant des sculptures en teck. En allant au sud-ouest, les visiteurs auront l’opportunité d’explorer le temple Mahamuni. Sa particularité réside dans le fait qu’il abrite une statue de Bouddha recouverte de feuilles d’or.