Ce qu’il faut savoir sur le dégazage et neutralisation cuve mazout !

Vous envisagez de mettre en place une citerne à mazout toute neuve qui remplace l’ancienne cuve de la maison ? Mais comment se débarrasser de cet ancien réservoir ? Afin de retirer en toute sécurité cet équipement, plusieurs procédures sont à respecter. En effet, ces étapes sont obligatoires pour éviter des conséquences importantes sur l’environnement.

D’ailleurs, des législations sur l’usage de fioul pour un système de chauffage ont été mises en place. Ces lois exigent aux propriétaires de réaliser le dégazage et la neutralisation de la citerne à mazout avant un démontage.

À savoir qu’il est interdit de laisser ce réservoir à sa place sans avoir respecté ces démarches. Si vous prévoyez de ne plus utiliser votre citerne mazout, il faut procéder à l’enlèvement. Ne négligez donc pas les étapes de dégazage et neutralisation ! Détails !

Réaliser le dégazage de la cuve mazout, comment ça se passe ?

Il s’agit d’une opération très technique qui nécessite un certain savoir-faire. À cet égard, un simple particulier n’a pas la possibilité de réaliser seul cette démarche. Le dégazage constitue une mission de la plus haute importance visant à extraire le fioul du contenant. Cette extraction doit être minutieuse et suit différents protocoles. C’est pourquoi faire appel à un professionnel en la matière est incontournable. Un prestataire en dégazage et entretien de cuve à mazout est vraiment nécessaire.

D’ailleurs, ce professionnel est le seul à disposer des différents appareils pratiques pour ce genre d’intervention. Grâce à son intervention, les vapeurs qui peuvent se suspendre à l’intérieur du réservoir de mazout sont parfaitement éliminées. N’oubliez pas que le dégazage est essentiel pour éradiquer les restes de fioul ou de vapeurs avant de démonter une citerne mazout !

Durant le dégazage, le professionnel en charge de la mission s’équipe de multiples appareils techniques et performants. D’abord, il s’occupe de l’aspiration des fiouls restant dans la citerne. Pour cela, le technicien possède un équipement aspirant les combustibles. Puis, un appareil à ventilation est mis en marche afin d’éradiquer totalement les vapeurs en suspension.

Il faut savoir que lorsque le processus de dégazage est fini, la cuve doit rester au repos pendant 48 heures. Après extraction des matières au cœur du contenant, le technicien ne doit plus toucher à la citerne. Quand les deux jours sont passés, l’étape qui suit sera la neutralisation du réservoir. Faites attention ! Si ces 48 heures de pauses ne sont pas respectées, les vapeurs de mazout réapparaissent et peuvent engendrer un incendie. Voire pire une explosion totale !

Passer à la procédure neutralisation de cuve mazout, comment ça fonctionne ?

Après le dégazage, vient maintenant l’étape de la neutralisation ! Il s’agit d’une mission dangereuse que seul un technicien agréé peut faire. Étant donné les différentes précautions à respecter, un simple individu n’a pas les compétences et les capacités pour le faire. Si vous projetez de neutraliser un contenant à mazout, mieux vaut contacter un prestataire dans ce domaine. Afin d’éviter que certaines catastrophes n’arrivent, il est préférable de faire intervenir un technicien.

À savoir que le processus de neutralisation consiste à remplir la citerne mazout de matières inertes. Ces éléments servent à nettoyer correctement la cuve pour qu’il n’y ait aucun résidu de fioul ou reste de vapeurs suspendus. Ces matières comprennent souvent soit de la terre, du béton ou du sable. Le choix varie selon les techniciens en charge des opérations. À la fin du remplissage, la cuve inutilisable peut être enlevée. Des étapes de démontage sont soigneusement appliquées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.