Chauffeur de maître : Ce qu’il faut savoir sur ce métier

Nous allons commencer cet article par une petite distinction terminologique. Un chauffeur privé englobe au moins deux métiers à la fois proches et différents :

  • Le chauffeur de direction : le chauffeur privé est rattaché à une entreprise et assure le transport d’un chef d’entreprise ou d’un collaborateur important. Dans ce cas, le chauffeur est un employé de l’entreprise dont le métier est d’assurer les déplacements de la ou les personnes à qui il est rattaché.
  • Le chauffeur de maître : le chauffeur privé offre ses services à des hommes et femmes d’affaire, particuliers ou touristes. Dans ce cas, le chauffeur est l’employé de la personne utilisant ses services. Le chauffeur peut aussi être rattaché à une société qui offre ses services aux personnes le demandant. C’est le cas de l’agence Morgan & Mallet International qui met à disposition la plateforme personneldemaison.jobs.

Les actions du chauffeur de maître

Le chauffeur de maître doit connaître parfaitement la zone géographique dans laquelle il exerce. Son rôle n’est simplement de conduire son employeur d’un point a vers un point b mais aussi de connaître les endroits touristiques et patrimoniaux situés entre le point a et le point b. 

Le chauffeur de maître doit savoir tenir une conversation et garantir une richesse conversationnelle par sa culture générale et connaissances diverses. L’objectif est de rendre le voyage agréable et intéressant pour son employeur. Il est souvent conseillé au chauffeur de savoir parle au moins deux ou trois langues dont la langue maternelle de l’employeur ou au moins une langue qu’il maîtrise.

Les contraintes

Dans ce métier, comme dans la plupart des métiers de service et de personnel de maison, l’image et l’élégance sont importantes. Le chauffeur de maître est naturellement en costume et veille à son image. Dans le même temps, il doit veiller à être discret pour ne pas faire de l’ombre à son employeur par exemple. Il faut que sa tenue montre qu’il s’agit d’une tenue de travail.

Dans le même temps, le chauffeur de maître doit veiller à l’entretien de la voiture et à son aspect. Il doit avoir des connaissances suffisamment approfondies en mécanique pour repérer toute panne éventuelle. Le chauffeur doit connaître son véhicule, qui est par définition son outil de travail.

Comment devenir chauffeur de maître ?

Il n’existe pas de formation spécifique pour devenir chauffeur de maître. La principale condition étant le fait d’avoir un permis de conduire d’une certaine ancienneté. L’ancienneté demandée peut dépendre de l’employeur mais il s’agit généralement d’une ancienneté d’au moins trois ans.

Il faut également avoir un gout certain pour le raffinement et le sens du contact. Comme mentionné plus haut, le chauffeur doit savoir converser et exprimer un gout pour la culture. C’est d’autant plus important quand cela est naturel.

Question salaire : C’est assez difficile à dire, être chauffeur de direction est certainement plus sûr puisqu’il s’agit généralement d’un contrat à durée indéterminée directement au sein d’une entreprise. Pour le chauffeur de maître, l’employé travaille souvent en intérimaire sur des petits contrats. Le salaire dépend donc de ces contrats mais une fourchette peut être donnée entre 2000€ et 3000€ brut par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.